Thèse

Existences cloîtrées et dynamiques de la réclusion dans les œuvres de William Faulkner, Flannery O’Connor et Eudora Welty.

Soutenue le 24 mars 2023 à Toulouse.

Membres du jury :

Mme Géraldine CHOUARD-VERON, Université Paris-Dauphine, Examinatrice

Mme Aurélie GUILLAIN, Université Toulouse II Jean Jaurès, Directrice de thèse

Mme Frédérique SPILL, Université Picardie Jules Verne, Rapporteure

M. Emmanuel VERNADAKIS, Université d’Angers, Rapporteur et Président du jury

Mme Nathalie VINCENT-ARNAUD, Université Toulouse 2 Jean Jaurès, Examinatrice

 

 

Laboratoire CAS, école doctorale Allph@,

Université Toulouse II – Jean Jaurès.

 

Le corpus étudié

Cette thèse s’intéresse aux nouvelles et romans de William FAULKNER (1897-1962), Flannery O’CONNOR (1925-1964) et Eudora WELTY (1909-2001).

Faulkner Absalom, Absalom! (1936) ; Light in August (1932) ; et “A Rose for Emily” (1930)
Welty A Curtain of Green (1941): “A Curtain of Green” ; “Death of a Travelling Salesman” ; “Clytie” ; “Why I Live at the P.O.”

The Wide Net (1943): “Livvie” ; “At the Landing”

The Bride of the Innisfallen (1955) : “Circe”

O’Connor The Geranium (1946) : “The Geranium” ; “The Train”

A Good Man is Hard to Find (1955) : “A Late Encounter With the Enemy” ; “The Life You Save May Be Your Own” ; “A Circle in the Fire” ; “Good Country People”

Everything That Rises Must Converge (1965) : “The Enduring Chill”

 

Résumé

Le mythe, selon Jean-Jacques Lecercle(1), est une somme de contradictions qui assure sa pérennité. La cohabitation des notions contraires d’ouverture et de fermeture qui caractérise le personnage reclus a permis, au même titre que sa nature archétypale, de l’inscrire durablement dans la littérature européenne.

Cette thèse s’attache à démontrer qu’un transfert transatlantique s’est opéré au fil des siècles, transposant le reclus européen à la culture américaine et au Sud des États-Unis. L’ermite médiéval ou romantique s’y mue progressivement en personnage marginal et dissonant : la vieille fille, l’intellectuel incompris ou encore la jeune femme entravée peuplent les nouvelles et romans de William Faulkner, Flannery O’Connor et Eudora Welty. Ces trois auteurs du Sud remettent l’excentrique au centre en intégrant les personnages reclus dans les dynamiques sociales de leur environnement : les célibataires ne sont pas exclus du jeu amoureux, et le corps isolé est tout à la fois objet de désir et sujet de poésie érotique. Profondément déstabilisants, ces personnages utilisent l’expérience de la réclusion comme un écran de fumée qui leur permet de transgresser des tabous particulièrement vifs dans cette région conservatrice et ségrégationniste.

Ces figures de l’enfermement se retrouvent ainsi au beau milieu d’un entrelacs de relations. Cette analyse s’efforce de démontrer l’extrême ambiguïté d’une figure en apparence marquée par la pauvreté des relations sociales et le manque de mouvement. Circonscrite dans le Sud de Faulkner, O’Connor et Welty, la figure du reclus résonne finalement dans toute la nation américaine de ses nombreux échos intertextuels et culturels.

Mots-clefs : réclusion ; isolement ; archétype ; Sud ; États-Unis ; roman ; nouvelles ; Faulkner ; Welty ; O’Connor

 

Abstract

According to Jean-Jacques Lecercle, a myth is a sum of contradictions that ensures its persistence. The combination of the contrary notions of openness and closure that characterize secluded characters has allowed – as well as its archetypal nature – to root it deeply in European literature.

This dissertation argues that a transatlantic transfer has taken place over the centuries, transposing the European recluse both to the American scene and to the American South. The medieval or romantic hermit has gradually transformed into a marginal and dissonant character: the old maid, the misunderstood intellectual, or the constrained young woman inhabit the short stories and novels of William Faulkner, Flannery O’Connor and Eudora Welty. These three Southern writers bring the eccentric back to center by integrating secluded characters into the social dynamics of their environment: single individuals can experiment love in its many forms, and the isolated body is both an object of desire and a subject of erotic poetry.

These deeply destabilizing figures use the experience of seclusion as a smokescreen that allows them to transgress taboos that are particularly strong in this conservative and segregated region. These reclusive characters thus find themselves in the midst of a web of relationships. This analysis seeks to demonstrate the extreme ambiguity of a figure seemingly characterized by the lack of social relationships and the lack of movement. Circumscribed in the different Souths represented by Faulkner, O’Connor and Welty, the figure of the recluse resonates throughout the American nation with its many intertextual and cultural echoes.

Key words: seclusion; isolation; archetype; South; United States; novel; short stories; Faulkner; Welty; O’Connor

 

1] Jean-Jacques Lecercle, Frankenstein, Mythe et philosophie (Paris : Presses Universitaires de France) 1997, 23 : « Ces analyses du mythe de Frankenstein laissent percevoir un élément commun, un invariant : la tension entre l’hubris et la révolte, entre Prométhée et Faust, entre la nature et la société. À cette tension, j’ai donné le nom de contradiction ».

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search